Cette page intitulée Les chroniques de l’Oncle Jean reproduit diverses chroniques d’un membre du Regroupement des Stomisés Québec-Lévis, chroniques qui sont déjà parues dans le petit journal du Regroupement ( CLIN D’OEIL ) distribué aux membres.

Il s’agit de résultats de recherches, d’expérimentations, d’essais-erreurs relativement aux appareillages et tout ce qui concerne le mieux-être des personnes stomisées. Ces chroniques ont été élaborées selon ses expériences personnelles, en tant que personne stomisée depuis plus de vingt-cinq ans, et comme les résultats pour chaque individu peuvent différer de l’un à l’autre, il est possible que ces trucs et conseils ne soient pas pratiques ou adaptés pour certaines personnes stomisées parmi vous.

Toute référence à un produit quelconque ou une entreprise nommée dans ces chroniques demeure le fait de l’auteur de ces chroniques et ne doit pas être interprétée comme étant une forme de publicité rémunérée de quelque façon que ce soit.


Stomisé depuis 25 ans, j’ai vécu plusieurs années dans la crainte et l’insécurité; ma qualité de vie était affectée. Avec le temps, après avoir essayé plus de 30 produits différents et diverses méthodes d’installation d’appareillages, j’ai finalement réussi à dissiper mes craintes. Je n’aurais certainement pas subi toutes ces inquiétudes pendant tout ce temps si je n’avais été conseillé par des gens compétents dans ce domaine. 

Dans les années 80, peu de gens avaient une compétence en stomothérapie. Lors du congrès annuel de l’association québécoise des personnes stomisées, à québec en octobre 2009, j’ai eu la chance de discuter avec différentes personnes; je n’ai pas été surpris d’apprendre qu’il y a des gens qui portent le même type d’appareillage depuis trente ans et qui doivent le remplacer aux deux jours. J’ai même rencontré une personne qui, par crainte, l’a changé trois fois durant les deux jours du congrès. 

Beaucoup de personnes stomisées vivent dans la crainte et elles auraient intérêt à s’informer d’avantage, à rencontrer des stomothérapeutres, à participer aux réunions de personnes stomisées et elles devraient s’informer auprès des fabricants; les produits ne sont plus les mêmes qu’il y a trente ans; combien se privent des plaisirs de la vie à cause d’une stomie ?

D’après une étude de l’Association Québécoise des Personnes Stomisées, plusieurs personnes stomisées qui accomplissent des activités physiques ont recours à un appareillage différent pour leurs activités afin d’être plus efficaces et confortables; c’est un peu mon cas; mon appareillage idéal n’existe pas encore. Mon filtre préféré, ma plaque adhésive préférée, ma fermeture de sacs préférée sont de fabricants différents, mais je suis très satisfait de mes produits actuels et je ne crois pas qu’il y ait un consensus entre les fabricants pour fusionner mes préférences…

Suite à mes bonnes et mauvaises expériences, il m’est venu à l’idée de faire partie d’une association et de participer à des rencontres, avec l’idée de côtoyer des gens qui, peut-être comme je l’ai vécu, subissent cette insécurité et avec qui je peux partager mes expériences. Jean Lussier